L’Attrape-Rêves

Par Xavier-Laurent Petit

Publié par l’Ecole des Loisirs

Retour à la littérature jeunesse avec un roman très sympathique de l’Ecole des Loisirs.

Louise vit dans la vallée, à 30km de la ville. Les habitants de la vallée rejettent ceux de la ville et inversement. Tous les jours, les enfants descendent la route escarpée dans le bus de Dolores pour aller en cours. Au collège, une classe leur est réservée, ils ne sont pas mélangés aux citadins. Un jour, un nouvel élève arrive dans la classe. Tout le monde est intrigué. Qui est-il avec ce prénom étrange : Chems ? Et sa couleur de peau différente. Il sera tout de suite rejeté et charrié. Pourtant un jour, Louise décidera d’aller dans le vallon pour l’observer, lui et sa mère, dans la petite caravane dans laquelle ils vivent. Petit à petit, chaque samedi, Louise ira lui rendre visite et une amitié naîtra. Pourtant, à l’école, leurs regards ne se croiseront jamais tels deux inconnus. Chems continuera de subir les moqueries de ses camarades et Louise l’ignorera.

Dans la vallée, tous les hommes travaillent à la scierie. Mais un jour, celle-ci va faire faillite puis va être détruite par une tempête de neige. Les habitants se retrouvent sans travail. C’est à ce moment qu’un ingénieur et son équipe arrivent et annoncent qu’ils ont un projet pour la vallée. Un grand barrage sera construit et un lac recouvrira la vallée toute entière. Les habitants seront tous embauchés sur la réalisation de ce projet et de nouvelles habitations seront construites pour eux aux abords du lac. Cet homme est accueilli comme un sauveur, excepté pour Chems qui tente d’ouvrir les yeux des hommes sur la signification de ce projet : la vallée, tout ce qu’ils ont toujours connu, sera détruite. Mais personne ne l’écoute et du jour au lendemain Chems et sa mère quittent la vallée en ne laissant qu’un mot d’au revoir à Louise.

Un roman simple et agréable à lire contant une histoire d’amour entre deux adolescents et les difficultés que surmontera Louise suite à leur séparation. Le tout dans une ambiance sympathique dans cette vallée perdue au milieu de la montagne, refermée sur elle-même où tous les habitants sont tellement soudés que même si l’un d’eux commet un crime, personne ne le dénoncera. Une vallée assaillit par des hivers glacials où la neige recouvre tout. Une vallée sur le point de disparaître pour laisser place à un lac à touristes.

A la lecture de ce roman, on est envahi par le calme de la vallée, on est coincé dans ce lieu avec Louise, un lieu où tout se sait mais rien ne se dit.

Une lecture très plaisante, un bon moment de littérature jeunesse.

Publicités