Fondation

Le Cycle de Fondation T.1

Par Isaac Asimov

Publié par Gallimard, Folio SF

Enfin j’ai osé m’attaquer à ce long cycle ! Enfin tout du moins j’ai lu le 1er tome de cette série à cinq tomes (voire 7 si on prend en compte le Prélude et l’Aube à la Fondation).

D’Asimov, j’avais déjà lu son roman Nemesis qui avait été un vrai coup de cœur. Fondation est cependant bien différent.

Hari Seldon est psychohistorien, grâce à la science il peut prévoir le futur. Ce qu’il a vu est la fin de l’Empire dans cinq siècles suivie de trente mille ans de chaos. La fin de l’Empire ne peut malheureusement pas être évitée mais la période de ténèbres peut être réduite à mille ans. C’est dans cet objectif qu’il va crée la Fondation, une équipe de scientifiques qui vont devoir réaliser une encyclopédie qui regroupera toutes les connaissances de ce monde et qui permettra, lorsque la période de chaos sera là, d’aider les hommes à retrouver le chemin vers une société civilisée. Cette immense entreprise ne fera que débuter lorsque Hari Seldon décède. Dans les siècles qui vont suivre nous voyons l’évolution de la Fondation à travers la Galaxie et toutes les crises auxquelles elle doit faire face.

Ce cycle est une grande entreprise et il semble que le premier tome n’en soit qu’une introduction. Je ne vois pas bien où cela veut nous mener. A chaque chapitre on passe au demi-siècle suivant, les personnages changent et doivent affronter une nouvelle crise. On avance dans le roman d’une crise à l’autre et si les tomes suivants se présentent de la même manière j’ai peur que cela devienne un peu lassant. Cependant c’est remarquablement décrit et riche en détails scientifiques. Asimov a une façon de décrire le futur qui nous donne l’impression que tout est réaliste, que notre futur peut très bien devenir semblable. Seul petit regret, tout au long du roman il n’y a pas l’apparition du moindre personnage féminin. L’ambiance est très masculine, les personnes au pouvoir sont tous des hommes. Cela en devient parfois un peu lourd.

Je ne sais pas si je lirai les prochains tomes bientôt mais j’espère un jour finir ce cycle car ce roman, malgré quelques aspects négatifs, est un grand classique de la littérature de science fiction !

Publicités