Abélard et Betty Blues

De Renaud Dillies et Régis Hautière / Anne-Claire Jouvray

Publié par Dargaud / Paquet

     


Depuis le temps que je dois faire cette critique, il était temps que je m’y mette !

J’ai découvert il y a un peu moins d’un an avec sa série Abélard. J’avais déjà lu Bulles et Nacelle en 2009 du même dessinateur, mais bien que ce soit un bel album, ce n’était cependant pas un coup de cœur. Abélard, ça a été une révélation ! C’est un album doux, mélancolique, terriblement triste. Dit comme ça, ça ne semble peut-être pas très positif…

Abélard est un petit oiseau qui vit dans les marais. Un jour, il rencontre la belle Épilie. Pour elle, il part décrocher la Lune. Il apprend qu’il existe en Amérique, un engin capable d’aller dans le ciel. Le voilà parti, seul. Tout au long de son périple, il va faire des rencontres : une troupe de gitans, de mauvaises créatures feront découvrir le terme de « race », des filous qui essaieront de le voler, mais surtout, Abélard rencontrera Gaston, dans une taverne. Un ours pessimiste et très terre-à-terre. Gaston accompagnera Abélard, dans un premier temps à contre cœur, pour le reste de son aventure.

Tout au long des deux tomes, on se sent mal pour Abélard, petit être très naïf qui va découvrir la cruauté des autres animaux.

   

Dans la même veine, tout aussi triste, Betty Blues raconte l’histoire de Rice, un pauvre trompettiste, que son amie, Betty, va quitter pour un riche entrepreneur. Rice va alors décider de tout plaquer et de partir loin. Il va se retrouver à travailler dur dans une chaudière et à fomenter une rébellion contre leurs employeurs. Pendant tout ce temps, il ne cesse de rêver de Betty. Leurs chemins se croiseront-ils à nouveau ?

Ce dessin, où les hommes sont représentés par des animaux, me laissait perplexe dans un premier temps. Mais dès la lecture des premières cases, il n’y a plus aucune gêne. Au contraire, le scénario n’aurait pas été aussi fort si les personnages avaient été des humains.

Vivement les prochaines BD de Renaud Dillies !

Publicités