Kitchen

De Banana Yoshimoto

Publié par Folio

Kitchen

En dehors de Murakami, je n’avais pas encore lu de littérature japonaise alors que je m’apprêtais à me rendre au Japon et que la culture de ce pays m’a toujours beaucoup attirée.

C’est une amie qui m’a prêté ce court roman, composé en fait d’une histoire principale, Kitchen, suivie d’une nouvelle, Moonlight Shadow.

Roman que j’ai d’ailleurs lu en partie sur le sol nippon (quelques photos du voyage vont illustrer cet article).

roman à l'aéroport test1

Mikage vient de perdre sa grand-mère, seule famille qui lui restait. Elle se réfugie dans la solitude, à se pelotonner dans les cuisines, à écouter le ronronnement des frigos. Jusqu’au jour où Yûichi Tanabe, un ami, lui propose de vivre avec lui et sa mère, Eriko, un transsexuel rayonnant qui va être le socle de leur quotidien, jusqu’à ce qu’il disparaisse à son tour.

Moonlight Shadow traite également de la perte d’un proche, avec la mort dans un accident du petit ami de l’héroïne, Satsuki.

Dans ces deux histoires, nos héroïnes vont apprendre à se reconstruire après un décès, avec le soutien d’un ami, d’un beau-frère, et la naissance d’amitiés fortes.

L’écriture de cette auteure japonaise est très belle, très douce. On entre dans l’intimité des personnages et on s’identifie à eux, même si tout nous en éloigne : la culture, les expériences, les réactions face aux événements subis.

On ressent à chaque fois l’énorme poids de la solitude qui s’abat sur les héroïnes, ce sentiment est très présent à la lecture des deux histoires, mais il se dissipe petit à petit, au fur et à mesure des liens tissés avec les autres personnages.

Ce n’est pas un roman drôle (mais vous avez pu le deviner à travers mes différentes lectures, les comédies ou romans légers ne sont pas mon fort) mais c’est une histoire très émouvante qui nous transporte aussi dans la culture japonaise.

japon

Un 2e roman de cette auteure m’attend à présent sur ma table de chevet : N. P.

Fushima

Publicités