The Secret History
Par Donna Tartt
Publié par Penguins Books

the-secret-history1

Vivement conseillé par deux collègues, j’avais décidé de prendre ce roman pour mes vacances d’été.

J’ai tout de suite été captivée par l’histoire. Je n’avais qu’une hâte tous les jours, trouver un moment pour le continuer. Mais une fois arrivée à la moitié du roman, au point crucial tant attendu (je dirai pourquoi par la suite), j’ai perdu le rythme. J’ai petit à petit lâché le roman. Je ne sais pas dire si c’est parce que les personnages deviennent moins attachants, ou si simplement avec la reprise du travail je trouvais moins de temps pour lire. C’est vraiment dommage parce que la première partie est fascinante !

Dès le prologue, le héros, Richard, nous annonce qu’avec 3 camarades ils ont tué un de leurs amis de fac, Bunny.
Puis l’histoire reprend quelques mois auparavant, lorsque Richard arrive dans une université du Vermont où il va rejoindre une petite classe de 5 élèves pour suivre les cours du charismatique prof de grec. Ses camarades vont être le mystérieux et richissime Henry, les beaux jumeaux Charles et Camilla, le riche Francis, et Bunny, celui qui, on le sait déjà, va être assassiné.

La première moitié du roman est donc assez envoûtante car on découvre les liens entre les personnages, qui sont tous très fascinants. C’est un petit groupe très fermé auquel Richard va petit à petit s’intégrer et il va découvrir leurs activités assez étonnantes. On attend impatiemment l’élément déclencheur du meurtre, pourquoi donc vont-ils en arriver à tuer leur camarade ?
Je n’en dirai pas plus bien sûr !
La 2e partie c’est « l’après ». Les conséquences psychologiques de leur acte. Les tensions qui apparaissent, la difficulté de chacun pour se remettre de l’événement. La déchéance de certains, il faut le dire.

Une première partie captivante donc mais une seconde qui a été pour moi un peu décevante (même si, comme je l’ai dit plus haut, c’est peut-être dû au fait de l’avoir lu en décousu une fois la reprise du travail).
Je conseille toutefois ce roman car c’est très bien écrit et on est plongés dans l’univers intrigant et intéressant de cette petite classe de grec, de ces étudiants mystérieux et richissime.

 

Publicités