Recherche

Au fil des lectures

Présentations et critiques de mes lectures

Catégorie

BD/Manga

Low T.1

Low T.1

De Greg Tocchini et Rick Remender

Publié par Image Comics

IMG_20150807_094836

Je suis depuis quelque temps (depuis la parution de la bande dessinée Section Infini en fait) le travail de Greg Tocchini sur son Facebook et je suis fascinée par ses illustrations !

Elles sont toujours poétiques, harmonieuses et très dynamiques !

Je le voyais poster des visuels de son projet LOW mais sans jamais le trouver sur Amazon, disponible à la vente… Quelle frustration ! ça avait l’air tellement magnifique ! Surtout ses couvertures !

12002073_10207768593002951_4647149240624050448_n

Et un jour, miracle ! le tome 1 en anglais est enfin disponible sur Amazon !! (je ne suis pas très familière des publications aux USA mais en effet, les albums paraissent dans un premier temps sous forme de petits fascicules, que je ne pouvais donc pas trouver sur Amazon, avant la parution en album).

Je l’ai dévoré dès réception et je me suis laissée submerger par la beauté des planches.
Je sais, ça peut paraître exagéré mais très honnêtement je trouve son dessin incroyable. Alors c’est vrai, ce n’est pas toujours lisible, mais qu’importe, c’est très poétique, très doux, très beau. Les ambiances sont superbes.

10436164_10203948481702556_7583226802395431446_n

Que dire de plus ?
C’est vrai, je n’ai pas parlé de l’histoire.

L’humanité risque l’extinction et s’est réfugiée au fin fond de l’océan dans un dôme la protégeant des radiations du Soleil.

Le gouvernement envoie régulièrement des robots à la surface et dans la galaxie, à la recherche d’un nouveau lieu où vivre. Mais peu à peu ils perdent espoir. Les plus riches profitent de leurs dernières années pour vivre dans la luxure. Mais une famille garde espoir. Pourtant, elle sera déchirée par les dangers rencontrés à l’extérieur du dôme.

1510372_10203390135584252_1987254533_n

Voilà ! Il ne vous reste plus qu’à rapidement découvrir ce premier tome si vous maîtrisez un peu l’anglais, et sinon à patienter un peu pour acheter la version française qui devrait paraître chez Urban Comics.

10401901_10204355953729102_5142106957890000302_n

Publicités

La Tectonique des plaques

La Tectonique des plaques

De Margaux Motin

Publié par Delcourt

album-cover-large-19723 490_0008_11171326_BD_detor_846739616

Je suis plutôt bon public des BD dont les auteurs sont bloggeuses. On s’identifie assez souvent à l’héroïne (car oui, ce sont plus souvent des bloggeuses que des bloggeurs il me semble, ou alors je cible juste les BD dont l’auteure est une femme ^^), et je trouve que le style de dessin jeté a beaucoup de caractère.

Ici, je dois avouer que j’ai eu beaucoup de mal à aller jusqu’au bout de l’album. Principalement (en fait je crois que c’est l’unique raison), car je ne me suis pas du tout identifiée au personnage que j’ai trouvé super agaçant !

la-tectonique-des-plaques-2L’héroïne (Margaux Motin, donc) est parisienne, avec un look et des soucis très parisiens ! Horripilant ! 😀

L’histoire se découpe en plusieurs gags de quelques pages, des petites scènes du quotidien. Alors c’est vrai, certaines sont valables pour toutes les filles donc amusantes, mais la plupart ne m’ont pas touchée du tout.

L’héroïne vient de divorcer. Elle se retrouve seule avec sa fille et redevient une ado irresponsable. Elle flirte, se retrouve le cœur brisé. Bref, des histoires comme on en a toutes connues. Le problème n’est pas là, ça aurait pu être chouette, mais c’est vraiment trop parisien.

PAR CONTRE, le dessin ! Quel dessin ! C’est superbe ! Son trait est simple et pourtant il dégage beaucoup d’émotions ! J’adore les looks et les expressions des personnages. Et à certaines pages, Margaux Motin ajoute des petites photos style polaroïd où elle dessine son héroïne par dessus. Et ces images sont toujours très poétiques ! J’en mets quelques unes pour illustrer ce que j’écris 🙂

6a00e550b7476c8834019102756aa5970c-580wiCapture d’écran 2011-04-22 à 19.58.04

C’est vraiment juste pour le dessin que j’ai terminé l’album. J’adorais ce que dégageait chaque nouvelle page, chaque nouvelle mise en scène.

konbini-motin

Folies Bergère

Folies Bergère

De Zidrou et Francis Porcel

Publié par Dargaud

  

 
La critique était longue à venir car il est difficile de trouver les mots pour parler d’une telle bande dessinée.

Folies Bergère, le nouvel album de Zidrou (décidément, Zidrou se retrouve dans tous mes coups de cœur bd de la rentrée 2012) et Francis Porcel (qui avait déjà fait dans un tout autre style Reality Show) traite de la vie dans les tranchées pendant la 1re Guerre Mondiale. C’est peut-être un sujet vu et revu mais l’histoire est tellement poignante, dramatique du début à la fin, parfois choquante qu’on replonge volontiers dans l’histoire des poilus.

Zidrou nous fait vivre l’horreur des tranchées et le dessin de Francis nous bouleverse complétement.

Cette bande dessinée est un vrai chef d’œuvre. Avec La Peau de l’Ours, Zidrou publie deux titres aux scénarios très forts et s’accompagne dans les deux cas de deux dessinateurs espagnols exceptionnellement talentueux !

 

A l’ombre de la gloire

A l’ombre de la gloire

De Denis Lapière et Aude Samama

Publié par Futuropolis

  

C’est, attirée par la couverture et l’accroche bien choisie (« Le terrible destin de deux gloires des années d’avant-guerre. Victor Perez et Mireille Balin, les amants foudroyés »), que j’ai décidé de lire cette BD.

Denis Lapière s’est inspiré des biographies de ces deux personnages : le champion du monde de boxe juif et l’actrice française, star de l’entre deux guerres, pour scénariser cette BD magnifiquement illustrée par les peintures à l’acrylique d’Aude Samama. Le dessin est du coup un peu figé mais les portraits sont magnifiques, surtout ceux des visages féminins.

Pour l’histoire, Victor Perez est un tunisien juif qui devient très jeune champion du monde de boxe. Mireille vient d’une famille bourgeoise et découvre vite son pouvoir sur les hommes. Tous les deux
se rencontrent à la fête qui suit la grande victoire de Victor Perez et ils deviennent amants. Cette passion se termine lorsque Victor perd son titre de champion. Puis arrive la 2nde guerre mondiale, la France est envahie par les allemands, Victor est envoyé à Auschwitz et Mireille s’entiche d’un officier autrichien.

J’ai déjà raconté peut-être un peu trop… donc je m’arrête là.

Je suis maintenant curieuse de lire Amato, autre titre de ces deux auteurs chez Futuropolis.

Dédicace

Merci à Christophe Dubois pour cette très belle dédicace !

La Peau de l’Ours

La Peau de l’Ours

De Zidrou (scénario) et Oriol (dessin)

Publié par Dargaud

      

Après avoir lu les premières pages il y a presque un an, j’ai enfin reçu la BD finie et quel chef-d’œuvre !

Zidrou m’avait déjà surprise avec sa BD Lydie (avec Jordi Lafebre au dessin) en nous livrant un scénario plus dur que ceux auxquels nous sommes habitués de sa part. Ici, le scénario est à nouveau très fort mais il est surtout accompagné d’un graphisme extraordinaire ! Oriol est un dessinateur espagnol qui a un dessin très coloré et graphique. Son trait est à la fois sec, hachuré et doux.

Amadeo se rend tous les jours chez Palermo, un vieil homme aveugle, pour lui lire son horoscope. Petit à petit, il apprendra l’histoire de cet homme qui a été « l’assistant » de Don Pomodoro, chef de la mafia, mais aussi son ennemi car il n’a qu’un désir : venger la mort de son seul ami, l’ours de foire.

Le côté sombre de cette histoire est adouci par une liaison entre Palermo et Mietta, la fille du mafieux, qui vient tous les soirs lui lire Steinbeck dans son bain.

Une belle histoire et un superbe dessin ! A lire !

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :